Alexandre

 

 

Ma curiosité m’a porté depuis assez jeune à m’intéresser à l’Humain, ses origines, ses cultures, ses mythes, ses médecines... ses différences, mais surtout ce qui le réunit en lui même et avec le monde.

 

Tout naturellement j’entrepris d’étudier l’anthropologie et l’ethnologie. C’est en 2011 que j’obtins mon master en Anthropologie à l’Université Libre de Bruxelles.

 

Bien qu’une expérience très enrichissante, je ne me vouait certainement pas à un parcours dans le confinement de l’Académie et de ses dites «sciences» sociales.

 

Mon coeur aspirait depuis longtemps à aller explorer au delà des frontières de la pensée rationnelle, là où se trouve la magie véritable de nos cultures ancestrales et présentes. Un élan, une fascination envers la Mystique, le Chamanisme et l’Alchimie et leurs sagesses intemporelles.

 

C’est dans le cadre de mes études et de mon travail de terrain que ma voie pu prendre forme:

En passant plusieurs années dans la forêt Amazonienne du Pérou, guidés par mes maestros du peuple Shipibo, j’entrepris depuis 2009 une, puis des longues diètes d’apprentissage avec les plantes maîtresses, souvent dans l’isolement de la jungle profonde.

 

Là ma curiosité initiale se transforma en profonde gratitude, humilité et prise de responsabilité face à ce chemin de guérison qu’il m’était offert de parcourir. Guérison d’abord pour moi , puis pour mes frères et soeurs humains.

Ce fut le seuil de ma prochaine étape: Le rassemblement de mon être, la redécouverte et l’intégration de mes mémoires, la guérison de mes blessures, les retrouvailles avec mon âme.

 

Après cette phase intense d’ascèse et d’isolement  qui me permit de rencontrer les esprits et me rapprocher un peu plus de l’Esprit, je ressentais le besoin de ramener et intégrer ces expériences dans la chair.

 

C’est à ce moment que je repris la pratique des arts martiaux chinois, que j’avais pratiqué plus jeune déjà.

J’entrepris à me dédier à la pratique quotidienne du Yoga Kundalini d’abord, puis et surtout des arts internes et alchimiques Taoïstes: le Qi Gong, Neï Gong, Baguazhang, Taïchichuan, Xingyi Quan, la méditation.

 

Aujourd’hui ma voie personnelle et ce que j’offre autour de moi se trouve donc enraciné  d’une part dans la tradition du chamanisme amérindien et de la terre d’Amazonie aux travers des plantes notamment, et d’autres part dans les connaissances ancestrales Taoïstes du corps, de l’énergie et de l’Esprit.

 

C’est par la stabilité de ces deux piliers que je m’ouvre en confiance aux autres traditions et connaissances de notre monde, par exemple les apports des théories en physique quantique et la cosmologie qui en découle.

 

Mes recherches me poussent inlassablement à aller vivre, rencontrer, étudier, comprendre , connaître l’Univers (visible et invisible) qui nous entoure. Cela en revenant régulièrement à l’essentiel, en humilité et intégrité profonde admettre que la seule vérité concevable et finie: Que tout se transforme éternellement.

 

Oeuvrons ensembles à l’harmonie des trois monde, à l’harmonie de la matière/essence (Jing), de l’Energie (Qi), et de l’Esprit (Shen). Les pieds solidement ancrés dans la Terre, notre couronne caressant la voûte céleste, revenons et restons dans le foyer de notre Coeur, dans notre Âme , notre demeure éternelle.

 

Sabrina

 

Mon école est celle de la vie,  c’est elle qui au travers d’expériences et cheminements, m’a conduite sur la voie de la quête vers soi et de la guérison.

 

Mon parcours est marqué par une sensibilité et une empathie profonde à la condition humaine. D’abord vécue comme un fardeau, j’ai finalement appris a apprivoiser cette part de moi même afin de m’élever et apprendre à grandir le coeur chargé de joie et d’amour pour la vie. Les processus de morts et de renaissances m’étant très familiers, sont devenus de véritables outils et  m’ont enseigné comment m’en remettre à plus grand que moi et à mieux comprendre ma place dans l’univers.

 

Dès le début de l’âge adulte l’intérêt marqué par le fonctionnement du corps entant que véhicule, et le besoin de fortifier ce temple, m’ont amené  à la pratique des arts martiaux. Avec l’aikido d’abord , rencontre et discipline desquelles ont découlées de nombreuses prises de consciences, qu’elles fussent physiques, émotionnelles ou énergétiques, en commençant la pratique je sentais que je venais de prendre «la meilleure décision de ma vie». Et en effet je n’ai depuis lors plus jamais quitté cette voie, bien qu’elle se soit transformée elle est aujourd’hui, à mes yeux essentielle à l’alignement harmonieux du corps, esprit et âme.

 

Chemin faisant j’en suis revenue à l’essence, en m’immergeant  totalement dans la pratique des arts internes chinois que sont le Tai chi (style Chen) et le Qi Gong, le taoïsme et ces enseignements que je reçois de maitre Zonghxian Wu .

 

Parallèlement, mue par l’amour du vivant et imprégnée de nature, je me suis formée à l’herboristerie traditionnelle à Bruxelles. Cette entrée somme toute formelle dans le monde des plantes, est venue mettre soudainement au premier plan un intérêt nourri depuis l’adolescence pour le chamanisme, monde que j’avais découvert par le biais des livres de Carlos Castaneda. Sans vraiment l’assumer, je chérissais secrètement le rêve de partir un jour au contact «des peuples gardiens de la connaissance» .

 

Quelques années plus tard, l’univers s’est chargé de me rappeler à ces souhaits les plus profonds, comme une évidence sur le chemin à parcourir, en rencontrant  l’amour, il m’a mené jusqu’à ces mondes, aux confins de l’Amazonie.

 

Cette nouvelle page est venue ces dernières années affiner un peu plus encore la compréhension de qui je suis, afin de guérir. Les moments d’isolement et de diète dans la grande forêt m’ont donné les clefs dont j’avais besoin. Avec le soutien des plantes je continue d’apprendre à chaque instant. Elles m’insufflent le chant qui guide et guérit l’âme.

 

Et puis je suis devenue mère,  ce fut une véritable initiation, qui m’ouvre depuis à la possibilité de rendre partager et transmettre ce qui m’a été donné et offert.

 

Pour finir je dirais avant toute chose que je m’attèle à être chaque jour une femme, une mère et une épouse en donnant le meilleure de moi même à mes proches ainsi qu’a l’univers, au plus proceh de mon âme.

L’amour, le coeur au centre, entre ciel et terre.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez échanger avec nous, n'hésitez pas à nous écrire

Qui sommes-nous ?